Institute for Justice and Democracy in Haiti

International Association of Democratic Lawyers (IADL)

International Association of Democratic Lawyers (IADL)

16 th Congress- June 7-11 2005- Paris, France

Resolution

Whereas on February 29, 2000, American troops kidnapped President Jean Bertrand Aristide and forced him into exile; and the elected government was replaced by an illegitimate unelected government under the control of the United States;

Whereas this unconstitutional government supported by the United States, France and Canada has allowed members of the former army and the Haitian National Police to attack members of the Lavalas movement;

Whereas thousands of persons have been killed, and more than 700 people linked to the Lavalas movement have been arrested and incarcerated in Haitian prisons without due process or even a formal accusation;

Whereas rape is routinely used against women and girls of grassroots organizations as a means of repression;

Whereas the so-called United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH), led by Brazil with large contingents of soldiers from Argentina, Chile, Uruguay, etc., was requested by and has been manipulated by the United States. Instead of playing the role of Peacekeepers pursuant to the United Nations Charter, these forces have participated in the repression by backing-up murderous raids in poor neighborhoods and illegal arrests, and in helping illegal operations of the police and former soldiers ;

Whereas Rev. Gérard Jean-Juste, a member of the Lavalas movement, was arrested on October 13 and spent 48 days in prison without any formal charges lodged against him; Whereas he is at present the object of death threats;

Therefore, the Assembly General of the IADL calls on the Interim Government of Haiti and the United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH) to take all necessary measures in order to assure the security of Fr. Gérard Jean-Juste, to liberate all persons detained without charge and to cease the persecution of political opponents.

Paris , France June10, 2005

NB: This resolution was approved unanimously by the General Assembly of the International Association of Democratic Lawyers

 

Association Internationale des Juristes Démocrates (AIJD)

16 e Congrès- 7 Juin au 11 Juin 2005- Paris, France

Résolution

Considérant que le 29 Février 2004, des troupes américaines ont kidnappé le Président Jean Bertrand Aristide et l’ont exilé. Le Gouvernement élu a été remplacé par un gouvernement illégitime non élu sous la croupe des Etats-Unis ;

Considérant que ce gouvernement inconstitutionnel supporté par les Etats-Unis, la France et le Canada permet aux membres de l’ancienne Armée et de la PNH de s’attaquer aux membres du mouvement Lavalas ;

Considérant que des milliers de personnes ont été tuées, plus de 700 personnes liées au mouvement Lavalas sont arrêtées et incarcérées dans les prisons haïtiennes sans procès ni même inculpation ;

Considérant que le viol est de façon régulière utilisé contre des fillettes et femmes des organisations de base comme une arme de répression ;

Considérant que le soi-disant Mission des Nations Unies pour la Stabilisation (MINUSTAH) dirigée par le Brésil avec de large contingent de soldats en provenance de d’Argentine, du Chili, d’Uruguay, etc.…a été sollicité et manipulé par les Etats-Unis. Au lieu de jouer leur rôle de Mission de Paix tel que décrit la Charte des Nations Unies, ces dites forces ont participé à la répression en cautionnant des raids meurtriers dans les quartiers populaires, des arrestations illégales et en supportant les opérations illégales de la Police et des ex-militaires ;

Considérant que le Révérend Père Gérard Jean Juste, membre du mouvement Lavalas, a été arrêté le 13 Octobre 2004 et a passé 48 jours en prison sans qu’aucune charge n’a été retenue contre lui ;

Considérant qu’il est présentement l’objet de menaces de mort ;

En conséquence l’Assemblée Générale de l’AIJD demande au Gouvernement intérimaire d’Haïti et la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation Haïti (MINUSTAH) de prendre les mesures nécessaires afin d’assurer la sécurité du Révérend Père Gérard Jean Juste, de libérer toutes les personnes détenues sans inculpation et de cesser les persécutions contre ses opposants.

Paris, France 10 Juin 2005

NB Cette résolution a été voté à l’unanimité par l’Assemblée Générale de l’Association Internationale des Juristes Démocrates AIJD

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury St
Boston, MA

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org