Institute for Justice and Democracy in Haiti

Les Femmes sont Toujours Victimes de Violence (Le Nouvelliste)

Le Nouvelliste personnel

La violence faite aux femmes a considérablement augmenté au cours des deux dernières années, selon un rapport présenté ce mercredi par l’organisation haïtienne de Promotion et de défense des Droits des Femmes « Kay fanm », à l’occasion de la journée mondiale de la violence faite aux femmes.

Haïti: Le nombre de cas de violences sur les femmes et les filles enregistrés à travers le pays ne cesse d’augmenter. Entre 2007 et 2008, il est passé respectivement de 1433 à 1960, d’après les chiffres cités par l’organisation Haïtienne de Promotion et de défense des Droits des Femmes « Kay fanm ». Toujours selon cette organisation, les catégories de violences dont les femmes sont le plus souvent victimes sont le harcèlement moral, les agressions physiques et sexuelles, le meurtre, et les tentatives de meurtre et la séquestration.

En effet, au lieu de 941 cas connus en 2006, « Kay fanm » a enregistré un total de 3 393 cas d’agressions pour la période 2007-2008, soit une augmentation de plus de 260%, lit-on dans le rapport. Cependant, le nombre de femmes hébergées temporairement, poursuit le document, connaît une diminution, soit 21 cas en 2006 contre 18 en 2007.

Le travail de cette organisation ne se résume pas en des dénonciations. Sa mission consiste également à travailler pour changer les conditions de vie des femmes. Les femmes victimes de violences bénéficient aussi d’une assistance psychologique, des soins médicaux, des médiations et des conseils juridiques de la part de ladite organisation à travers un programme élaboré à cet effet. L’encadrement et la réhabilitation des femmes violentées, la promotion des droits des femmes, la démocratie et les droits des femmes, la formation et la génération de revenus sont entre autres aspects touchés par le travail de « Kay fanm ».

Un centre d’accueil baptisé « Revivre » est également mis à la disposition des enfants en difficulté. Cependant, malgré les efforts consentis par les responsables de l’organisation pour venir en aide aux femmes et aux filles en difficulté, ils peinent encore à trouver les moyens suffisants pour accomplir leurs tâches.

Le ministère à la Condition féminine et aux Droits de la Femme (MCFDF) a également organisé une rencontre en vue de faire une mise au point autour de la problématique des femmes victimes de violence de toutes sortes.

http://www.lenouvelliste.com/article.php?PubID=&ArticleID=76425

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury St
Boston, MA

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org