Institute for Justice and Democracy in Haiti

Haïti: En finir avec le viol dans les abris provisoires! (French)

Amos Cincir, Le Nouvelliste

Afin d’amener les femmes vivant dans les abris provisoires à comprendre qu’un cas de viol est un cas de trop et aider à freiner la croissance de ce crime, la ministre à la Condition féminine, Marjorie Michel, procédera mardi prochain au lancement d’une campagne de sensibilisation et d’information intitulée ” En finir avec le viol! Chacun doit avoir le regard sur l’autre et vice-versa”. En prélude à cette campagne, la titulaire du MCFDF a effectué jeudi une visite de terrain au centre d’hébergement de Carradeux.

S’exprimant jeudi en prélude au lancement d’une campagne nationale de lutte contre le viol dans les abris provisoires, moins de quatre mois après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, la ministre à la Condition féminine et aux droits des femmes (MCFDF), Marjorie Michel, a invité les familles des victimes de viol dans les camps d’hébergement à faciliter l’identification des auteurs de ces actes. La campagne, consacrée aux régions affectées par le séisme, vise à amener

les femmes victimes à comprendre qu’un cas de viol est un cas de trop et aider à freiner la croissance de ce crime.

« Les violeurs qui ne seront pas dénoncés pourraient atteindre d’autres enfants ou d’autres femmes. Dans cet ordre d’idée, nous avons plus d’une centaine de brigadières qui seront déployées dans nos zones d’intervention afin de mieux aider les femmes vivant dans les camps à porter plainte et du même coup prévenir les actes de viol », a déclaré la titulaire du MCFDF, l’air préoccupé.

Dans le cadre de cette opération, les victimes de viol seront appelées à témoigner dans les postes de police les plus proches, selon les initiateurs qui espèrent ainsi encourager la société à “briser le silence”. En ce sens, Mme Michel a demandé à la population qui vit dans les camps de fortune de dénoncer tous les violeurs pour qu’ils puissent être traduits en justice, suggérant aux Haïtiens de prendre connaissance des lois sur le viol.

« Nous avons choisi le thème : ” En finir avec le viol! Chacun doit avoir regard sur l’autre et vice-versa”, parce que l’évolution du viol dans les abris nous préoccupe beaucoup. Si nous ne faisons rien, le viol deviendrait dans les mois à venir un problème de santé publique par ses conséquences, notamment le traumatisme psychologique, les infections sexuellement transmissibles, les complications suite aux grossesses précoces», a indiqué la ministre à la Condition féminine, estimant que seulement la région métroplitaine compte 18 camps d’hébergement identifiés dans le cadre de cette campagne.

Pour sa part, Vantz Brutus, représentant du projet Kore dwa moun de la Fondation panaméricaine de développement (PADF) , a montré l’importance d’un tel programme pour lutter efficacement dans cette bataille lancée contre le phénomène de la violence sur les femmes. « Ce projet est un travail de construction, afin de combattre ce fléau en Haiti. En vue de freiner les violences faites aux femmes, la PADF mettra à la disposition d’Haïti ses expériences et son expertise à travers ce projet», a-t-il souligné.

Néanmoins, si la violence envers les femmes décline sous de multiples formes, elle a partout les mêmes effets, et elle est fatale au principe d’égalité des hommes et des femmes ; elle est fatale en réalité à la dignité de l’humanité. Pour Mme Marjorie Michel, nous devons, pour que cette violation des droits de l’homme prenne fin, la dénoncer avec de plus en plus de force et publiquement. Nous devons empêcher qu’elle ne se déroule impunément, à l’abri des regards.

http://www.lenouvelliste.com/articleforprint.php?PubID=1&ArticleID=80049

Google Translation:

Haiti: Stopping rape in temporary shelters!

In order to help women living in temporary shelters to understand that rape is one too many and help curb the growth of this crime, the Minister for Women, Marjorie Michel, proceed to launch next Tuesday a campaign of awareness and information on “Stopping Rape! Everyone should have the look on the other and vice versa. Ahead of the campaign, the owner of MCFDF made Thursday a field trip to the shelter of Carrade.

Speaking Thursday in a prelude to launching a national campaign against rape in temporary shelters, less than four months after the earthquake of January 12, 2010, the Minister for Women and Women’s Rights (MCFDF ), Marjorie Michel, has invited the families of victims of rape in the camps housing to facilitate the identification of perpetrators. The campaign, on regions affected by the quake, aimed to bring women who understand that rape is one too many and help curb the growth of this crime.

“Rapists who complained could not be achieved by other children or other women. In this vein, we have over a hundred Rangers to be deployed in our areas of intervention in order to better help women living in camps to make a complaint and thereby prevent acts of rape, ” said the owner of MCFDF, preoccupied air.

As part of this, victims of rape will be called to testify in police stations closest, according to the initiators hope to encourage society to “break the silence.” In this sense, Ms. Michel has asked people living in makeshift camps to expose all rapists so they can be brought to justice, suggesting that the Haitians to be informed of the rape laws.

“We chose the theme” Ending Rape! Everyone should have a look at the other and vice versa, because the evolution of rape in the shelters of great concern. If we do nothing, rape would become in the months to come is a public health problem in its consequences, including psychological trauma, sexually transmitted diseases, early pregnancy complications, “said Minister for Women,considering only the region métroplitaine has 18 camps hosting identified through this campaign.

For its part, Vantz Brutus project representative Kore dwa moun the Pan American Development Foundation (PADF) showed the importance of such a program to fight effectively in the battle launched against the phenomenon of violence against women. “This project is construction work, to combat this scourge in Haiti. In order to curb violence against women, PADF will make available to Haiti’s experience and expertise through this project, “he said.

However, if violence against women assumes many forms, it has the same effects, and it is fatal to the principle of equality between men and women, in reality it is fatal to the dignity of mankind. For Marjorie Michel, we must, for this violation of human rights terminated, terminate it with more force and publicly. We must prevent it from taking place with impunity, protected from view.

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org


Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.