Institute for Justice and Democracy in Haiti

L’insécurité Prend de Nouvelles Proportions (Le Nouvelliste)

Par Gerard Jeanty Junior, Le Nouvelliste

A l’approche des élections présidentielles et législatives, l’insécurité monte d’un cran dans le pays. Au moins deux cas d’assassinat ont été enregistrés dans l’aire métropolitaine le week-end écoulé, dont celui de l’épouse d’un haut gradé de la PNH, Manoucheka Louis Brice.

Haïti: Manoucheka Louis Brice, épouse de Ralph Stanley Jean Brice, directeur départemental de l’Ouest de la PNH, a été atteinte de deux projectiles, l’un dans le cou et l’autre dans une jambe vendredi dernier , alors qu’elle se trouvait à l’intérieur de son véhicule et s’apprêtait à rentrer dans sa résidence à Vivy Mitchel, route Frères, a informé le porte-parole de la PNH, Frantz Lerebours. Transportée d’urgence à l’Hôpital de la Communauté Haïtienne, elle a succombé peu après son admission, ajoute-t-il. “Des indices ont été relevés par les agents de la brigade criminelle qui n’ont pas pris du temps pour arriver sur les lieux afin d’orienter sur de bonnes pistes l’enquête ouverte pour trouver les auteurs de ce crime”, a indiqué le porte-parole.

D’un autre côté, une jeune fille de 22 ans a été froidement tuée par des individus armés non identifiés, en plein jour, à Delmas 31. La victime se trouvait à bord de la voiture d’un ami quand les malfrats se sont saisis d’elle et l’ont abattue à bout portant. De surcroît, un soldat onusien et une femme ont été, jeudi dernier, victimes d’un vol à main armée près d’une banque commerciale à Pétion-Ville.

Les actes de banditisme ont pris un essor considérable au moment où les forces de l’ordre intensifient les patrouilles policières et multiplient les opérations partout dans l’aire métropolitaine. Le porte-parole de la UNPOL (Police des Nations unies), Jean François Vézina, a, au cours d’un point de presse des Nations Unies jeudi dernier, dressé un bilan des opérations menées par la UNPOL, la MINUSTAH et la Police nationale d’Haïti (PNH).” Environ 28 opérations ont été menées au cours des mois de juillet et août. A peu près 231 personnes ont été interpellées, parmi lesquelles dix évadés recherchés. Au moins sept armes à feu dont cinq armes d’assaut ont été saisies”, a déclaré le porte-parole de la UNPOL, mentionnant qu’un total de 2.800 policiers et millitaires étaient impliqués dans ces opérations.

Pour faire face au phénomène de kindapping qui, ces derniers jours, connaît une extension croissante à Pétion-Ville et dans d’autres régions du pays, le porte-parole de la UNPOL a révélé que des mesures préventives ont été prises dont le renforcement des patrouilles à Pétion-Ville, l’augmentation de 12 à 25 du nombre de policiers des Nations unies en support à la PNH pour effectuer les points de contrôle.” Plus 350 véhicules ont été, en deux semaines d’activités, vérifiés, et l’interpellation de 230 personnes opérée”, a-t-il poursuivi, signalant la présence d’une section “anti-kindnapping au sein de la UNPOL qui travaille de concert avec la PNH.

Pour sa part, l’expert indépendant des droits humains de l’ONU, Michel Forst, se dit inquiet face au développement des actes de violences sexuelles que subissent les femmes dans les camps. “La question des violences basées sur le genre doit faire l’objet d’une grande attention, même quand j’ai du mal à obtenir des informations chiffrées”, a-t-il déclaré, critiquant les autorités pour les expulsions forcées qu’elles effectuent dans les camps en l’absence d’une décision judiciaire. Il exige qu’une stratégie de réinstallation soit mise en oeuvre par le gouvernement.

http://www.lenouvelliste.com/article.php?PubID=&ArticleID=83519

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury St
Boston, MA

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org