Institute for Justice and Democracy in Haiti

Des organisations internationales condamnent les risques d’arrestation arbitraire en Haïti

Yvince HILAIRE, Le nouvelliste
Octobre 12, 2012

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’homme(OBS) , de concert avec la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme(FIDH)et l’Organisation mondiale contre la torture(OMCT), dénonce les actes d’intimidation auxquels font face les avocats Mario Joseph, Newton Saint-Juste et André Michel. Dans un document paru le 11 octobre 2012, l’OBS dit avoir été informé de sources fiables des menaces d’arrestations arbitraire et de la multiplication d’actes d’intimidation à l’encontre de ces derniers.

«  Trois ordres émis verbalement auraient visé, entre autres, MM. Newton Saint-Juste, Mario Joseph et André Michel pour complot contre la sûreté de l’Etat et outrage aux autorités étatiques», a dénoncé le document qui se base sur les révélations de Jean Renel Sénatus, ex-commissaire du gouvernement de Port-au-Prince. Celui-ci avait accusé Jean Renel Sanon et Josué Pierre-Louis, respectivement ministre de la Justice et président du Conseil électoral permanent contesté, d’être les auteurs de ces ordres illégaux.

Toujours selon le document, les trois hommes de loi  sont l’objet  de multiples menaces de mort, à la fois par téléphone et par l’intermédiaire de graffitis. « Personnellement, MM. St-Juste et Michel ont été visés par des appels anonymes relayant des menaces d’elèvement sur leurs enfants. Ils ont également fait l’objet de surveillance policière à proximité de leurs domiciles et lieux de travail respectifs », ont révélé les auteurs du document. Ces actes de harcèlement, poursuivent-ils, fait suite à l’action en justice intentée contre la famille présidentielle et des membres de l’administration Martelly accusés de corruption et de détournement de fonds.  Mario Joseph, lui, est indexé pour avoir publiquement dénoncé, le 30 janvier 2012, la décision d’un juge d’abandonner les charges contre l’ancien dictateur  Jean-Claude Duvalier.

L’Observatoire  pour la protection des défenseurs des droits de l’homme, indique le document, condamne vivement ces mesures de représailles contre les trois avocats et s’inquiète du harcèlement constant dont ils font l’objet. L’organisme de droits humains invite les autorités haïtiennes à mener une enquête indépendante sur ces faits et à garantir la sécurité des trois avocats, dans le respect de leurs engagements internationaux.

Il  plaide, par ailleurs, pour la sauvegarde de l’intégrité physique et psychologique des trois hommes de loi et de tous les défenseurs des droits de l’homme en Haïti. L’OBS exhorte enfin  les dirigeants à se conformer aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 9 décembre 1998. L’Etat, conclut-il, doit prendre toutes les mesures nécessaires pour s’assurer que les autorités compétentes protègent toute personne contre toutes violences, menaces, représailles, discriminations, pressions  ou autres actions arbitraires dans le cadre de l’exercice légitime de leurs droits .

 

Click HERE to Download the APPEL URGENT in French (PDF)
Click HERE To See the Original Article
Click HERE To See more about Attorney Mario Joseph Under Threat 

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.