Institute for Justice and Democracy in Haiti

Maxine Waters exhorte Kerry à intervenir en Haïti

Représentant américaine Maxine Waters a écrit une lettre au secrétaire d’État John Kerry, exprimant ses préoccupations au sujet de le retrait de la sécurité d’Aristide 11 septembre. Sa plus grande préoccupation citée est une confrontation potentielle entre les partisans d’Aristide et la police: Elle craint que cela qui puisse mener à des pertes de vie et d’instabilité politique en Haïti. Rep. Waters exhorte Kerry à intervenir immédiatement.

Haïti – Politique : La Congressiste Maxine Waters demande l’intervention de John Kerry

HaitiLibre
September 16, 2014

Haïti - Politique : La Congressiste Maxine Waters demande l’intervention de John KerryDans une lettre adressée au Secrétaire d’État John Kerry, la Congressiste Maxine Waters, dit craindre une situation dangereuse après le retrait des agents chargés de la sécurité de l’ancien Président Aristide et lui demande d’intervenir sans délai, afin d’éviter une confrontation dangereuse entre les forces de l’orde et les partisans d’Aristide.

« L’Honorable John Kerry
Secrétaire d’État
Département d’État
2201 C Street, NW, Room 7226
Washington, DC 20520

Cher Secrétaire Kerry:

Je suis profondément concerné par la situation en Haïti.

J’ai été informé que des ordres ont été donnés de rappeler tous les officiers du commissariat de police qui fournissait la sécurité à la maison du Président Aristide et tous les policiers ont quitté les alentours ce matin aux environs de 1h00 a.m. [jeudi 11 septembre 2014]. Cela rend le Président Aristide et sa famille, totalement exposés.

Je suis extrêmement concerné qu’il existe un effort d’arrêter de manière illégale le Président Aristide. Étant donné que les supporteurs du Président Aristide se sont rassemblés autour de sa maison au cours des derniers jours pour montrer leur soutien envers lui, on peut raisonnablement s’attendre qu’ils aillent encercler sa maison pour prévenir son arrestation. Personne ne devrait vouloir une confrontation entre les partisans du Président Aristide et la police. Je crains qu’une situation dangereuse se développe, qui puisse mener à des pertes de vie et d’instabilité politique plus profonde en Haïti.

S’il vous plait intervenez immédiatement pour éviter une confrontation inutile et dangereuse et éviter que s’en suive le chaos en Haïti.

Sincèrement,
Maxine Waters
Membre du Congrès

cc: Thomas C. Adams, Haiti Special Coordinator
Ambassador Pamela A. White, U.S. Ambassador to the Republic of Haiti»

Par ailleurs nous apprenons que ce mardi 16 septembre 2014, des sénateurs de l’Opposition anciens membres de l’organisation politique Fanmi Lavalas, des politiciens d’allégeance lavalassienne, des membres du MOPOD et des représentants d’organisations populaires, ont la ferme intention, en signe de solidarité, de rendre visite au Président Aristide, à sa résidence de Tabarre, sans demander l’autorisation au Juge Lamarre Bélizaire

 

Cliquez ICI pour l’original.

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.