Institute for Justice and Democracy in Haiti

Droits humains, les mouvements populaires, et la justice

Travail de droits humains avec un impact: dirigé par ceux dont les droits ont été violés; soutenu et amplifié par un réseau d’avocats engagés, militants, journalistes et étudiants. Cet article utilise notre travail de plaidoyer pour choléra comme une étude de comment le travail pour les droits humains qui renforce les dirigeants de base peut vraiment avoir un impact sur le système. Fran Quigley, auteur de How Human Rights Can Build Haiti, décrit la façon dont nous avons utilisé un “Réseau justice pour choléra” pour créer une dynamique pour la justice pour les victimes du choléra en Haïti.

Partie de l’article est ci dessous. Cliquez ICI pour le texte complète.

Les militants et le droit en Haïti : des campagnes de défense des droits de l’homme multi-niveaux pour obtenir justice

Fran Quigley, openGlobalRights
23 octobre, 2014

Chris Jochnick a récemment posé une question éminemment importante lorsqu’il a demandé si les cours de justice, les militants et les avocats pouvaient réellement faire la différence en matière de pauvreté. Je pense que nous pouvons sans crainte dire que c’est le cas. Actuellement, un partenariat entre l’organisation des droits de l’homme haïtienne, le Bureau des avocats internationaux, connue sous le nom de BAI, et leur partenaire basé aux États-Unis, l’Institute for Justice and Democracy in Haiti (IJDH), constitue le moteur d’une remarquable campagne internationale multi-niveaux et multi-forum visant à obtenir justice pour les victimes de l’épidémie de choléra haïtienne d’octobre 2010.

Il est important de noter que la campagne n’a pas commencé dans les bureaux d’un avocat ou au siège d’une ONG. Elle a été lancée dans les rues d’Haïti. Les haïtiens ont un héritage glorieux en matière de militantisme populaire qui remonte à la seule rébellion d’esclaves réussie dans l’histoire et l’évincement ultérieur de dictateurs comme Jean-Claude Duvalier. Ainsi, dans les jours suivant l’épidémie d’octobre 2010, les haïtiens s’organisèrent et manifestèrentpar milliers à l’extérieur des bases de l’ONU dans le pays, demandant jistis ak reparasyon, justice et réparations, pour les dévastations vécues.

Et il y a en effet des poursuites contre L’ONU pour le compte de milliers de victimes du choléra. Les plaidoiries devraient se tenir le 23 octobre dans l’affaire Georges et al. c. United Nations et al. Les poursuites en justice sont importantes, mais elles n’occultent pas les autres éléments de cette action de plaidoyer. En fait, l’affaire du choléra est seulement une partie de l’ensemble de l’agenda en matière de droits de l’homme qui est poursuivi par le BAI et l’IJDH. Le partenariat a également dirigé les efforts visant à poursuivre en justice l’ancien dictateur Duvalier pour ses crimes contre les droits de l’homme. Il a également été un élément clef de la coalition répondant aux viols dans la période suivant le tremblement de terre, et a constamment fait pression en faveur d’élections libres et justes en Haïti.  

Mon récent livre sur ce partenariat, How Human Rights Can Build Haiti, (Comment les droits de l’homme peuvent construire Haïti) illustre la manière dont les actions de plaidoyer en matière de droits de l’homme–à condition que les droits économiques et sociaux soient inclus et que le renforcement des mouvements populaires demeure un soucis constant–peuvent vraiment construire Haïti. Et cela peut également contribuer à construire une vie meilleure pour les pauvres du monde entier.

 

Cliquez ICI pour le texte complète.

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.