Institute for Justice and Democracy in Haiti

Un grande quantité de candidats rejetés par le CEP

Cette année, un nombre record de partis et de candidats ont enregistrés pour les élections en Haïti. Cette semaine, environ un quart des candidats ont été rejetés par le Conseil Électorale Provisoire (CEP). Dans la majorité des rejets, le candidats n’avaient pas de certificat de nationalité, selon une membre du CEP. Des membres du plusieurs partis politiques sont mécontents de ces décisions et veulent le conseil d’expliquer plus.

Partie de l’article est ci dessous. Cliquez ICI pour le texte complet.

Plus de 500 candidats écartés des élections législatives sur les 2 039 inscrits

Robenson Geffrard, Le Nouvelliste
15 mai 2015

Sur les 1 777 candidats inscrits à la députation, les candidatures de plus de 440 ont été rejetées par le
CEP. Sur les 262 candidats au Sénat, 76 n’ont pas été agréés. Plusieurs anciens députés et sénateurs ont vu leur
candidature rejetée. Aucune explication de la part du CEP. Une situation qui soulève la colère des candidats écartés. Dans plusieurs villes du pays, comme à Port­au­Prince notamment, les candidats écartés et leurs partisans ont organisé des mouvements de protestation.

La liste publiée par le CEP est définitive, selon la conseillère électorale Marie Carmelle Paul Austin. « Le CEP a fait son travail en toute équité et dans l’application de la loi », a­t­elle avancé. La loi est une pour tous, il ne peut y avoir d’exception, a­t­elle dit vendredi sur les ondes d’une station de radio de la capitale, 24 heures après la publication de la liste. La conseillère électorale a souligné que le décret électoral est
imposable à tous. Dans la majorité des cas non agréés, les candidats n’avaient pas de certificat de nationalité, a-t-elle précisé.

La tension monte d’un cran après la publication de la liste définitive des candidats habilités à prendre part aux élections législatives, dans la nuit de jeudi à vendredi 15 mai. Les candidats écartés montent au créneau. Ils dénoncent la décision du CEP et cherchent à savoir la raison de leur mauvais carnet. Devant les bureaux du CEP à PétionVille, ils ont improvisé une manifestation. Même situation dans des communes comme Petit­Goâve, La Vallée de Jacmel, Mirebalais, entre autres.

Cliquez ICI pour le texte complet.

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.