Institute for Justice and Democracy in Haiti

Des conflits sur la frontière haïtiano-dominicaine

Depuis janvier 2015, plus de 2000 Haïtiens en République dominicaine sont rapatriés en Haïti. Cependant, pour plusieurs de ces gens, leurs familles et leurs vies restent en République dominicaine. Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et aux Réfugiés d’Haïti demande que leur voisin arrête la séparation des familles.

Partie de l’article est ci-dessous. Cliquez ICI pour le texte original.

Fin du PNRE : Des retours volontaires et des rapatriements de migrants haïtiens enclenchés sur la frontière haïtiano-dominicaine

ReliefWeb

June 18, 2015

Du week-end écoulé jusqu’à ce mercredi 17 juin, date butoir du PNRE, un retour «volontaire» en série de plusieurs centaines de migrant(e)s haïtiens a été observé dans divers points frontaliers officiels et non officiels d’Haïti et de la République Dominicaine. Une soixantaine de ressortissant (e)s haïtiens ont été rapatrié(e)s à la frontière de Jimani/Malpasse, le 16 juin 2015.

Douze (12) d’entre elles ont dû parcourir des kilomètres à pied pour aboutir à Boucan Chatte et à Terre Froide, deux localités frontalières de la commune de Fonds-Verrettes (Ouest d’Haïti). Huit de ces rapatriés tentaient de retourner en République Dominicaine en passant par la localité frontalière de Limón mais n’ont pas réussi à traverser. Elles ont été refoulées par des soldats dominicains basés à ce point frontalier non officiel.

Willio Pierre, 18 ans, originaire de Terre-Froide, qui faisait partie des rapatrié(e)s est décédé le 16 juin 2015 en arrivant chez ses parents. Il travaillait dans les plantations dominicaines après y avoir vécu 3 ans, a informé Raphaël Saint-Rosier, Coordonnateur Zonale du RFJS à Fonds-Verrettes.

Cliquez ICI pour le texte original.

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.