Institute for Justice and Democracy in Haiti

Un Expert Indépendent de l’Onu analyse les droits humains en Haïti

Ci-dessous est partie d’une déclaration par l’Expert Indépendent pour la situation des droits de l’homme en Haïti, M. Gustavo Gallon. Dans le rapport, M. Gallon souligne l’analphabétisme, la détention préventive prolongée, l’absence d’élections, la réparation des violations des droits humains du passé, et les conditions de vie des déplacés internes comme cinq sujets très importants pour les droits humains en Haïti. Ses recommandations comprennent la création d’une commission de vérité et réparation pour les victimes du choléra, et la continuation du procès initié contre Jean-Claude Duvalier après son décès, contre ses consorts.

Cliquez ICI pour le texte complet.

CONFERENCE DE PRESSE DE L’EXPERT INDEPENDANT DES NATIONS UNIES SUR LA SITUATION DES DROITS DE L’HOMME EN HAITI

MINUSTAH

15 septembre 2015

Permettez-moi de rendre une synthèse des impressions que j’ai eu à l’occasion de cette quatrième visite au pays en tant qu’Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme en Haïti nommé par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Je suis venu pour la première fois en septembre 2013 et j’ai présenté mon premier rapport au Conseil des droits de l’homme au mois de mars 2014, et mon deuxième rapport en mars 2015. Je compte revenir encore au pays au début 2016, et présenter mon troisième rapport au Conseil des Droits de l’Homme au mois de mars 2016. Je tiens à rappeler que je ne suis pas fonctionnaire des Nations Unies, mais un avocat colombien, professeur universitaire, défenseur des droits de l’homme, à qui le principal organe des droits de l’homme de l’ONU a confié cette tâche, avec le consentement du gouvernement haïtien, d’où ma condition d’Expert indépendant.

Dès mon premier rapport, j’ai invité les autorités nationales et la coopération internationale à concentrer leur attention sur cinq domaines qui devraient être priorisés pour prendre des mesures urgentes sur des situations extrêmement graves en matière des droits humains: l’analphabétisme, la détention préventive prolongée, l’absence d’élections, la réparation des violations des droits humains du passé, et les conditions de vie des déplacés internes qui demeurent dans des camps. C’est évident qu’il faut des mesures urgentes visant à corriger, dans un délai raisonnablement court, ces situations qui trainent depuis de nombreuses années dans la vie quotidienne en Haïti, mais qui néanmoins doivent être éradiqués avec détermination car elles constituent un degré extrême et inacceptable de violations des droits humains. De surcroit, elles jouent, de façon structurelle, un rôle négatif pour la jouissance d’autres droits humains de la population haïtienne dans son ensemble, rôle qui doit être résolument désactivé.

 

Cliquez ICI pour le texte complet.

 

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.