Institute for Justice and Democracy in Haiti

Des policiers sanctionnés pour passivité pendant les élections

Les élections du 9 août en Haïti ont été marquées par la violence. La police et l’ONU ont été signalés à être inutile. Maintenant, l’inspection générale de la police nationale d’Haïti promet de punir les officiers “dont le comportement a été jugé passif” face au la violence ou  la fraude. Trois officiers de Dame-Marie (Grand’Anse), dix du Centre et 30 du Nord ont déjà été. Selon un autre rapport, de nombreux policiers ont été vraiment la cause de certains actes de violence.

Partie de l’article est ci-dessous. Cliquez ICI pour le texte complet.

Haïti-Elections: Les policiers passifs seront punis, selon l’IGPNH

Evens PIERRE-LOUIS, Haiti Press Network
01 septembre 2015

L’Inspection générale de la police nationale d’Haïti a rendu public, le lundi 31 Août, son constat effectué dans les différents centres de vote au cours de la journée électorale du 9 Août 2015. Les policiers dont le comportement a été jugé passif seront formellement punis, selon le porte-parole de l’IGPNH l’inspecteur, Marc Wilkens Pierre, qui a également suggéré des correctifs à apporter aux prochaines journées électorales.

Si la majorité des policiers dépêchés sur les lieux lors des scrutins ont eu un comportement exemplaire, certains d’entre eux ont cependant outrepassé la mission de la PNH dans les espaces électoraux, selon l’inspecteur Pierre, qui a certifié que ces derniers seront punis conformément à la Loi.

Pour preuve, trois policiers interpellés à Dame-Marie dans le cadre des dernières législatives ont été placés en isolement et transférés à l’IGPNH, a informé Marc Wilkens Pierre.

 

Cliquez ICI pour le texte complet.

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.