Institute for Justice and Democracy in Haiti

Le Nouvelliste analyse les 10 meilleurs candidats à la présidence d’Haïti

Cet article dresse la liste des 10 prétendants à l’élection présidentielle d’Haïti, selon Le Nouvelliste. L’auteur fournit un peu d’informations sur chaque candidat et analyse ce qu’ils doivent faire pour gagner dans les elections du 25 octobre 2015.

Partie de l’article est ci-dessous. Cliquez ICI pour le texte complet.

Les dix candidats de septembre

Frantz Duval, Le Nouvelliste

17 septembre 2015

Si tout se passe bien, le 25 octobre aura lieu le premier tour de la présidentielle. D’autres élections sont aussi prévues ce jour­là. Le Conseil électoral planche encore pour savoir lesquelles. Si les huit membres et le président Pierre­Louis Opont ne peuvent toujours pas proclamer les résultats du premier tour des législatives organisées, désorganisées siérait mieux, le 9 août, les candidats à la présidence, eux, s’activent sur le terrain et dans la presse. Le Nouvelliste présente la liste des dix qui, selon le journal, sont, ce 17 septembre 2015, en pôle position. Cette liste de dix, où les candidats sont placés par ordre alphabétique, prend en compte les observations faites lors du dépôt des candidatures, les résultats préliminaires du 9 août et l’action des uns et des autres ces dernières semaines. En octobre, une nouvelle liste à jour sera publiée, toujours en évaluant l’évolution des candidats.

Benoît Steven Iverson : le candidat de Konviksyon continue de mener campagne. Une alliance a été annoncée avec André Michel, mais rien de formel n’en est sorti. Pour le moment, Steven Benoît est toujours un candidat qui carbure sur sa popularité personnelle de premier sénateur de l’Ouest (élu en 2010 au premier tour avec plus de voix dans un département que le président Michel Martelly sur l’ensemble du pays). Il s’est aussi installé dans son rôle gagnant de défenseur du salaire minimum. Cet exploit est même inscrit sur certaines de ses affiches. Sa principale faiblesse, il ne ratisse pas plus large et n’a pas encore déployé une vraie équipe et une machine de campagne.

Céant Jean Henry : le notaire, arrivé sur la courte liste des cinq premiers à l’élection présidentielle de 2010, n’a pas encore bonifié l’action du parti politique Renmen Ayiti qu’il a créé depuis. Les nombreux candidats du parti n’ont pas eu de bons scores dans les résultats préliminaires publiés par le CEP pour les élections d’août 2015. Ces derniers temps, Céant semble hésiter entre la contestation sans fard du CEP d’Opont et la poursuite de sa campagne présidentielle. Il s’est adjoint une firme internationale et a lancé une nouvelle campagne d’image. Proche de Lavalas, mais modéré, Céant doit passer à une autre vitesse s’il veut se maintenir dans le peloton de tête.

 

Cliquez ICI pour le texte complet.

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.