Institute for Justice and Democracy in Haiti

MOLEGHAF analyse l’imperialisme dans les élections haitiens

Ci-dessous est un rapport de MOLEGHAF sur les elections en Haïti. Le rapport se concentre sur le rôle de la communauté internationale dans les élections.

L’IMPERIALISME ET SES VALETS.

MOLEGHAF
28 octobre 2015

Haïti est un pays indépendant  théoriquement depuis le premier janvier 1804, mais dans les faits, dans la réalité c’est faux, parce que depuis le premier juin 2004 le pays est occupé, et il est en train de subir sa troisième occupation avec la présence des soldats de l’organisation des nations-unies(ONU).

C’est justement pour dire que, avec la présence des soldats onusiens comme force d’occupation aucune élection libre, honnête, démocratique n’est possible.

Tant que durera l’occupation militaire, tant que les troupes de l’ONU piétineront le sol haïtien, aucune solution favorable au peuple haïtien ne saurait immerger. Pire le pays se dirige tout droit vers l’abime.

Le 9 août 2015, le pays a fait face à une mascarade électorale, a un premier tour législatif truqué, chargé de corruption et bourrages d’urne. Le 9 août 2015, était une honte pour Haïti, qui veut faire de la promotion pour la démocratie, c’était une journée de tristesse pour le peuple Haïtien, plus précisément pour les quartiers populaires et les sections communales qui ont subi des agressions, des intimidations, des attaques verbales et physiques de la part des proches, des partisans et des membres du Parti Ayisyen TÈt Kale(PHTK) le parti politique du président Martelly.

Il est clair pour tout le monde que, les élections du 9 août 2015 ne respectaient à une norme de la démocratie en ce qui concerne les élections populaires. Les élections du 9 août de 2015, n’étaient pas ni libres ni transparentes parce que le peuple était interdit de participer librement juste pour choisir son candidat, son représentant dans la 50 eme législature. Globalement la légitimité populaire était tout absente le 9 août 2015.

Malgré tout, sur les ordres de l’impérialisme, des ambassades, de John Kerry, de Sandra Honoré, tous les partis et  plateformes politiques ont décidé de légitimer le 9 août en prenant la voie des urnes de l’impérialiste ce dimanche 25 octobre 2015, avec un conseil électoral provisoire qui n’est pas indépendant, qui est sous la coupe réglée des grandes puissances impérialistes et du palais national.

Concernant la journée du 25 octobre 2015, près de 10 mille policiers étaient mobilisés sur toute l’étendue du territoire, avec l’appui de 2 502 membres de la mission des nations unies pour la stabilisation(MINUSTAH), reparties en 800 militaires, 951 gendarmes et 751 policiers des nations unies(UNPOL), 882 motocyclettes étaient reparties dans les communes du pays, quelques dispositions sur le plan sécuritaire ont été prises en vue du bon déroulement de la journée électorale du dimanche 25 octobre 2015. Des missions internationales ont été déployées sur le terrain comme celles de l’organisation des Etats Américains et de l’Union Européenne pour observer la tenue du premier tour des élections présidentielles, municipales et le second tour des élections législatives.

Selon Edouard Paultre, le responsable du conseil national des acteurs non étatiques(CONANE), le taux de participation s’élève à 30%. Selon lui la journée du 25 octobre n’a été qu’une vitrine, c’est-à-dire une belle apparence qui cache des opérations frauduleuses. D’après les observateurs qui étaient sur place ont constaté plusieurs actes frauduleux ont enregistrés le jour du vote. Des mandataires partisans du PHTK ont voté plusieurs fois, le tirage au sort pour les mandataires n’a pas été respecté dans tous les bureaux, dans d’autres bureaux, les électeurs n’avaient pas signé la liste électorale. Les électeurs avaient beaucoup de difficultés à choisir un cartel municipal parce qu’il n’y avait pas de photo sur le bulletin de vote. Pour la seule journée du 25 octobre, les policiers ont procédé a l’arrestation de 234 individus à travers le pays, 13 armes à feu saisies, dont 4 armes artisanales, 4 véhicules en situation irrégulières confisqués, 2 blessés enregistrés, un( 1) policier en isolement et des mesures conservatoires prises contre deux autres, selon le bilan partiel de la police national d’Haïti (PNH).

De toute façon la grande question à poser : c’est qui a gagné le 25 octobre 2015 ?

Avant de répondre a cette petite question, il faut dire que s’il n’avait eu d’une bonne élection le 9 août, il n’aurait dû avoir le 25 octobre 2015 non plus. Parce que le 25 octobre est la continuité de la mascarade électorale du 9 août 2015.

La réponse a la question posée ci-dessus, c’est l’impérialisme Américain et ses alliés qui ont gagné le 25 octobre. Le peuple pourrait perdre un combat et non pas la lutte pour le changement radical avec ses véritables organisations d’avant-garde. C’est l’impérialisme qui choisira l’un des candidats sans scrupules, sans aucun respect pour la constitution Haïtienne parmi tous les 54 candidats à la présidence. S’il y aura un second tour présidentiel c’est l’impérialisme qui décidera de prendre deux(2) candidats parmi les 54 candidats dans l’unique objectif de continuer : l’exploitation de la classe ouvrière, le pillage de nos ressources minières, la politique de l’exclusion des masses, la politique de la mainmise des grandes puissances impérialistes, avec les massacres dans les quartiers populaires, comme c’est le cas maintenant à cité soleil le plus grand bidonville du département l’ouest.

Enfin nous déclarons nulles et sans avenir les élections du 25 octobre, organisées sur les ordres de l’impérialisme et nous appelons à la classe ouvrière, les alliés de la classe ouvrière à s’unir pour porte un coup fatal aux projets des renégats nationaux et l’impérialisme Américain dans le but pour la conquête du pouvoir politique pour finir à l’exploitation de l’homme par l’homme.

 

 

 

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.