Institute for Justice and Democracy in Haiti

Avocats-Stagiaires du BAI décrivent leur lutte pour la justice pour le choléra

Octobre 2015 marque cinq ans depuis que l’ONU a commencé une épidémie de choléra en Haïti, et cinq ans depuis les victimes du l’épidémie ont commencé a réclamer justice. Dans la campagne “Face Justice,” les victimes et les avocats du Bureau des Avocats Internationaux ont affichée des photos des victimes contre les murs siégeant le Local de l’ONU à Port-au-Prince. La journée prochaine ils ont tenu un Sitting devant le siège de l’ONU en vue d’exprimer leur revendications. Outre l’inaction de l’ONU, le gouvernement haïtien n’a pas encore de soutenir les revendications des victimes du choléra.

Partie de l’article est ci-dessous. Cliquez ICI pour le texte complet.

Après 5 Ans, Les Victimes du Choléra Continuent à Réclamer la Justice

Jonas Pierre-Louis et Ronald Chataigne, Bertha Blog
15 janvier 2016

Octobre 2015 marqua déjà cinq ans depuis qu’Haïti, après avoir été victime d’un séisme qui a dévasté le pays, a malheureusement connue une autre catastrophe sans précédent qui est l’introduction de l’épidémie de choléra en Haïti. Aujourd’hui, le nombre des personnes victime de cette épidémie ne cesse d’augmenter à travers tout le pays. Selon les derniers chiffres, on compte actuellement environs 9000 morts et 746.000 autres écœurés1.

Suite à la propagation de l’épidémie, le Bureau des Avocats Internationaux (BAI) et Institut of Justice for Democracy in Haïti (IJDH) ont deposé une plainte sur la demande d’environs cinq mille victimes de choléra par devant l’ONU, réclamant justice et réparation accusant d’avoir versé des déchets dans le fleuve de l’Artibonite. A la grande surprise des victimes, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon dans une interview avec le Journal Miami Herald a déclaré  que « La communauté Internationale, y compris les Nations Unies, a une responsabilité morale pour aider le peuple haïtien à endiguer la propagation de cette épidémie de choléra»2.

Cliquez ICI pour le texte complet.

——————————

October 2015 marks five years since the United Nations began a cholera epidemic in Haiti, and five years since the victims of the epidemic began to demand justice. In the Face Justice campaign, victims and BAI lawyers posted photos of the victims on the wall of the UN premises in Port-au-Prince. The next day, they held a demonstration in front of the UN headquarters to express their demands. Besides the inaction of the UN, the Haitian government has yet to support the claims of the cholera victims.

Part of the article is below. Click HERE for the full text.

After 5 Years, Cholera Victims Continue to Demand Justice

Jonas Pierre-Louis and Ronald Chataigne, Bertha Blog
January 15, 2016

October 2015 marks five years since Haiti – having already suffered a devastating earthquake – was struck by another catastrophe without precedent: the introduction of a cholera epidemic in the country. Today, the number of victims of this epidemic continues to rise across the country. According to the latest estimates, approximately 9000 people have already died, and 746,000 others have fallen ill.[1]

Following the outbreak of cholera, the Bureau des Avocats Internationaux (BAI) and Institute for Justice and Democracy in Haiti (IJDH) submitted a complaint to the United Nations on behalf of approximately 5000 cholera victims, accusing the UN of having discharged human waste into the Artibonite river, and demanding justice and reparations.

Click HERE for the full text.

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.