Institute for Justice and Democracy in Haiti

New Report: Biased international observers failed Haiti in 2015, neutrality and independence essential for upcoming October elections [Eng+Fr]

    nlg-logo iadl-logo hsg-logo

 

FOR IMMEDIATE RELEASE

 

Contact:             Nicole Phillips, Esq., National Lawyers Guild Haiti Committee, Nicole@ijdh.org, +001 510 715 2855 (in U.S., speaks English and French)

 

New Report: Biased international observers failed Haiti in 2015, neutrality and independence essential for upcoming October elections

(NEW YORK, September 19, 2016) – As Haiti prepares for presidential and legislative elections on October 9, 2016, a new report by voting rights advocates charges that international observation efforts in previous rounds were a “monumental failure.” Despite clear evidence of fraud, violence and other irregularities during the August 9 and October 25, 2015 elections, international observers hailed the two rounds of voting as a successful exercise of democracy, the report shows. “The failure to uphold international standards for free and fair elections raises serious questions about the objectivity and independence of international observers,” said Nicole Phillips, a member of the National Lawyers Guild and one of the report’s authors.

The report, entitled Democracy Discouraged: International Observers and Haiti’s 2015 Elections, documents how the Organization of American States (OAS) and European Union (EU) electoral observation missions ignored reports of electoral problems from Haitian observers, journalists, two governmental commissions and, at times, even their own observers. “How is it possible that the OAS and EU observers did not see what everyone else did?” said Mario Joseph, Managing Attorney at the Bureau des Avocats Internationaux, based in Port-au-Prince, and a member of the International Association of Democratic Lawyers’ governing Bureau. “Their unjustifiable endorsement of the 2015 elections has badly damaged international observers’ credibility in Haiti.”

Despite mounting evidence of fraud, OAS and EU observers persistently opposed calls from a broad spectrum of civil society within Haiti for an independent verification, and defended the election results. The international observers’ position closely mirrored that of the United States and other large donor nations, which used the flawed assessments of the OAS and EU to justify their opposition to verification, the report shows.

The apparent influence wielded by powerful states over electoral assessments raises doubts about the neutrality and independence of international observers, the report states. In May 2016, an independent commission confirmed that “massive fraud” had badly distorted the October 25 election’s outcome and ordered the presidential race rerun. In response, the U.S. government cut off election funding and EU observers withdrew in protest. The OAS mission has announced it will stay to observe the next round.

The report recommends that international observation missions report objectively and honestly on the electoral process, refrain from political interference, and incorporate the views of Haitian civil society observers into their evaluations of the upcoming October 9 vote. Shodona Kettle, Chair of the Haiti Support Group, states: “Our civil society partners are deeply concerned by the reluctance of international organisations to address serious allegations of fraud and irregularities during the elections. Rather than sweep this issue under the carpet, we urge the EU and OAS to acknowledge and respond to the contributions of local observers in the monitoring of elections in their country.”

The National Lawyers Guild and International Association of Democratic Lawyers’ November 2015 report calling for an independent investigation to address widespread allegations of fraud is available at https://www.nlg.org/news/releases/nlg-and-iadl-election-observers-establish-flaws-haitis-october-25-vote-call.

###

————————————–

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Contact:           Nicole Phillips, Esq., National Lawyers Guild Haiti Committee, Nicole@ijdh.org,

+001 510 715 2855 (anglais, francais)

 

Bulletin d’Information : Préjugé des observateurs internationaux a échoué Haïti en 2015;

Neutralité et l’indépendance sont essentielles pour les prochaines élections d’Octobre

 

(NEW YORK, 19 septembre 2016) – Pendant qu’Haïti se prépare pour les élections présidentielles et législatives prévues pour le 9 octobre 2016, un nouveau rapport par les défenseurs des droits de vote conclut que les efforts internationaux d’observation dans les cycles précédents étaient un « échec monumental ». Malgré des preuves évidentes de fraude, de violence et d’autres irrégularités lors des élections du 9 août et 25 octobre 2015, les observateurs internationaux ont salué les deux tours de scrutin comme une opération réussie de la démocratie, indique le rapport. « L’incapacité de maintenir les normes internationales pour des élections libres et équitables pose de sérieuses doutes quant à l’objectivité et l’indépendance des observateurs internationaux » a déclaré Nicole Phillips, un membre du National Lawyers Guild et l’un des auteurs du rapport.

 

Le rapport, intitulé « Democracy Discouraged : International Observers and Haiti’s 2015 Elections » (Démocratie Découragée: Les observateurs Internationaux et les Élections 2015 Haïti), documente comment les missions d’observation électorales de l’Organisation des Etats Américains (OEA) et l’Union Européenne (UE) ont ignorées les problèmes électoraux rapportés par les observateurs Haïtiens, les journalistes, les deux commissions gouvernementales et, parfois, même leurs propres observateurs. « Comment est-il possible que les observateurs de l’OEA et de l’UE ne voient pas ce que tous les autres ont vu ? »  a déclaré Mario Joseph, avocat du Bureau des Avocats Internationaux (BAI), basé à Port-au-Prince, et membre du conseil d’administration de l’Association Internationale des Juristes Démocrates. « Leur endossement injustifiable des élections de 2015 a gravement endommagé le crédibilité des observateurs internationaux en Haïti. »

 

Malgré les preuves croissantes de fraude, les observateurs de l’OEA et de l’UE ont constamment opposé des appels d’un large spectre de la société civile Haïtienne pour une vérification indépendante tandis qu’ils défendaient les résultats des élections. Selon le rapport, la position des observateurs internationaux ont étroitement reflété celle des États-Unis et autres pays donateur puissants, qui ont utilisé les évaluations erronées de l’OEA et l’UE pour justifier leur opposition à la vérification de vote.

 

L’influence apparente exercée par les états puissants sur les évaluations électorales soulève des doutes quant à la neutralité et l’indépendance des observateurs internationaux, le rapport indique. En Mai 2016, une commission indépendante a confirmé que « la fraude massive » avait grandement faussé les résultats des élections du 25 octobre et a ordonné la reprise des présidentielles. En réponse, le gouvernement américain a coupé leur financement des élections, et les observateurs de l’UE se sont retirés en signe de protestation. La mission de l’OEA a annoncé qu’elle va rester pour observer la prochaine ronde.

Le rapport recommande que les missions d’observation internationales rapportent objectivement et honnêtement sur le processus électoral, s’abstenir de toute ingérence politique, et d’intégrer les points de vue des observateurs de la société civile Haïtienne dans leurs évaluations des élections de 9 Octobre. Shodona Kettle, Président de Haiti Support Group, a déclaré: « nos partenaires de la société civile sont profondément préoccupés par la réticence des organisations internationales d’adresser les graves allégations de fraude et d’irrégularités lors des élections. Plutôt que de balayer cette question sous le tapis, nous demandons à l’Union Européenne et l’OEA de reconnaître et de répondre instamment à la contribution des observateurs locaux dans la surveillance des élections dans leur pays. »

 

Pour le rapport de National Lawyers Guild et Association Internationale des Juristes Démocrates daté de novembre 2015, visitez : https://www.nlg.org/news/releases/nlg-and-iadl-election-observers-establish-flaws-haitis-october-25-vote-call.

 

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.