Institute for Justice and Democracy in Haiti

From MINUSTAH to MINUJUSTH, Where Is Justice for the Victims of Cholera?

7

Sadly, when the United Nations Security Council visited Haiti last week, the cholera issue was excluded from its agenda. But victims of cholera, which was introduced by U.N. peacekeeping soldiers from Nepal, and cholera advocates organized many demonstrations demanding that the U.N. keep the promises it made last year to the Haitian people. Mario Joseph of Bureau des Avocats Internationaux (BAI) urged the U.N. to fulfill its promises by compensating victims of cholera individually and assisting in building infrastructure to prevent another cholera outbreak before the end of MINUSTAH’s controversial 13-year mission in Haiti.

Tell the U.N. it’s time to deliver. Join our Time2Deliver campaign and urge your country to contribute to the cholera fund.

Read the full editorial HERE in French.

Editorial: De la MINUSTAH à la MINUJUSTH sans dédommager les parents des victimes

Par Lemoine Bonneau, Le Nouvelliste

June 26,  2017

La délégation du Conseil de sécurité qui a visité Haïti du 22 au 24 juin 2017, dans la perspective de la mise en place prochaine de la Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH), n’a rien promis sur le dédommagement des victimes du choléra causées par le contingent népalais de la MINUSTAH depuis 2010. Voulant s’enquérir de la situation du pays sur le plan de la gouvernance, la délégation s’est entretenue avec les représentants des grands Corps de l’Etat dans le cadre de cette visite de terrain.

Sans ambages, le chef de la délégation, le Bolivien LIorentty Soliz, conçoit la MINUJUSTH comme une mission qui s’inscrit dans le cadre d’une stratégie visant à assurer une transition continue et progressive vers le développement. Si au niveau de l’organisation mondiale le passage de la MINUSTAH à la MINUJUSTH se justifie par l’adoption de la Résolution 2050 du Conseil de sécurité qui définit les termes de cette mission, en Haïti, il n’en est pas ainsi. Il fallait, selon toute vraisemblance, laver les souillures de cette mission qui a endeuillé les familles haïtiennes à travers l’épidémie de choléra qui continue de faire des victimes au sein des couches les plus défavorisées, avant de parvenir à la transition vers une nouvelle mission.

Comment le Conseil de sécurité peut-il prévoir un engagement à long terme de la MINUJUSTH, par la mise en place d’un budget incluant ses besoins de fonctionnement sous toutes ses formes, tandis que rien n’est prévu à court terme pour dédommager les victimes de l’épidémie de choléra ainsi que l’aménagement des structures d’assainissement et le renforcement du système d’adduction d’eau potable pour éviter la propagation du choléra dans les zones marginalisées ?

Read the full editorial HERE in French.

 

Contact IJDH

Institute for Justice & Democracy In Haiti
15 Newbury Street
Boston, MA 02116

Telephone: (617) 652-0876
General Inquiries: info@ijdh.org
Media Inquiries: media@ijdh.org

Givva
Use Giving Assistant to save money and support Institute for Justice and Democracy in Haiti Inc.